Comment ôter l'antifouling sur une coque de bateau ?

Comment ôter l'antifouling sur une coque de bateau ?

Comment ôter l'antifouling sur une coque de bateau ?

L’antifouling protège votre coque des salissures, coquillages et autres algues marines qui pourrait altérer votre vitesse, augmenter votre consommation de carburant et dans le cas de bateaux très « sales » vous rendre peu manœuvrant et donc altérer votre sécurité. Il est donc nécessaire de bien entretenir celui-ci chaque année. Selon le milieu dans lequel votre bateau se trouve : eau douce, eau très salée, au mouillage à l’échouage, dans un port, orienté nord, ou sud, les dépôts et micro algues peuvent plus ou moins s’accrocher à votre coque. Ôter son antifouling n’est pas une action que l’on va répéter chaque année, en effet on peut tout à fait repeindre par-dessus l’ancienne couche de matrice dure en prenant soin de bien nettoyer la coque de toute salissures au préalable. En revanche, lorsqu’il est temps de remettre à nu votre coque pour remplacer les quelques années de couches d’antifouling accumulées sur votre bateau. Vous avez à disposition, trois techniques possibles : le ponçage, racler au grattoir ou le décapage.


Le ponçage humide :


Il est important de savoir que le ponçage est la solution la plus nocives pour la santé car les poussières sont extrêmement toxiques. Vous pouvez user d’une ponceuse électrique, l’avantage de cette technique c’est que l’opération sera plus rapide du fait de son assistance mécanique. Cependant, il faudra veiller à ne pas utiliser un grammage trop grand et/ou de trop poncer pour éviter d’attaquer le gelcoat ou, pire encore, la fibre. A savoir : Vos disques abrasifs s’abîmeront plus vite à cause de la surface à poncer qui est relativement souple. De ce fait, poncer votre bateau s’avèrera être une opération relativement coûteuse en raison du nombre de disque à utiliser.


Le grattoir :

Le grattoir s’avère être la solution la plus économique mais aussi la plus physique. En effet, il vous faudra une bonne d’ose d’huile de coude pour gratter les couches d’antifouling puisque cela s’effectue à l’aide d’un grattoir et à la force des bras. Cependant cette technique vous promet de ne pas attaquer le gelcoat dans la mesure ou vous n’insistez pas sur les zones déjà grattées. De plus, cette technique vous garantit une sécurité accrue puisque l’antifouling s’enlève par lamelles en « paquet solide » et non en fine poussière.

Décapage :

Pour la technique dite du décapage, vous aurez besoin de décapant et d’un peu d’huile de coude. Il vous faudra appliquer le produit chimique sur la coque, le laisser poser puis venir décoller la(les) couche(s) d’antifouling à l’aide d’une spatule ou d’un grattoir. Attention : les couches d’antifouling se décollent puisqu’elles sont dissoutes avec le décapant et deviennent de ce fait collantes : prévoyez donc un support (type cartonné) pour pouvoir aisément décoller de votre spatule les résidus et ainsi pouvoir utiliser votre matériel tout le long de l’opération. Concernant le temps de pose du décapant sur votre bateau cela dépendra du nombre de couches à décoller, des peintures utilisées au préalable, et du climat lors de la pose. Vous pouvez vous référer au mode d’emploi présent sur les emballages de vos décapants pour en savoir plus. (En moyenne le temps de pose est compris entre 15 minutes et 1 heure)


Ça y est, votre coque est remise à nue, n’oubliez pas qu’avant de remettre une couche de votre nouvel antifouling, il vous faudra appliquer un primaire pour assurer l’accroche des nouvelles couches d’antifouling. Attention : Pour les trois techniques, veillez à vous protéger correctement (masque, combinaison de protection, gant et lunettes) car les travaux d’antifouling sont très nocifs (poussières, vapeurs des produits chimiques, etc.)

Uship vous a préparé une check-list pour vous souvenir de toutes les étapes :

CHECKLIST - ÔTER SON ANTIFOULING

Pour en savoir plus sur comment choisir son antifouling et comment l’appliquer, retrouvez notre article "Comment choisir son antifouling ?"