Teasing nouveauté 2022 : l'amarre biodégradable

Teasing nouveauté 2022 : l'amarre biodégradable

Les plastiques a usage maritime ou autres, sont une source de problème car leur fin de vie n’est pas vertueuse (enfouissement, incinération).

Les nouveaux cordages BIOROP ont pour but de participer a la résolution d’une partie du problème, car une fois les cordages usés ils sont éliminés par compostage.

Quelle est la matière utilisée ?

Un polymère bio sourcé c’est un plastique compostable certifié NF13432, issu d’origine végétale qui peut provenir de l’amidon de maïs, de racines de tapioca, de canne à sucre ou de co produits (déchets d’usine ) de l'agro-industrie ….

Actuellement, cette matière est principalement utilisée dans les technologies de l’impression 3D.



amarre biodegradable intermas

Comment fabrique-t-on un plastique biodégradable et compostable à partir de canne à sucre ?


Le polymère est produit grâce à la fermentation d’une source de glucide végétale (même principe que la bière). Le produit est dans un premier temps broyé pour séparer l’amidon du reste des végétaux. Il va ensuite être mélangé avec des monomères acides ou lactiques.

La société Intermas, leader mondial de la maille extrudée a initié ce procédé aux produits nautiques, à la pêche et l’aquaculture.

En collaboration avec eux, nous souhaitons développer une gamme d’amarre et autres types de cordages 100% biodégradables et compostables.

Dans ce cadre Christian Guyomar technico-commercial Intermas, nous explique :  

"Nous fabriquons un type de fibre via des extrudeuses basées en France et en Espagne, ces fibres sont ensuite tressées ou toronnées pour réaliser plusieurs type de cordage. Des tests ont été effectués sur ces bouts : ils gardent leurs caractéristiques. Ils sont compostables puisqu’ils se décomposent à 100 % avec l'action des bactéries en moins de trois mois à l’intérieur d’un compost atteignant les 58° de température en raison de la fermentation naturelle". Pas d'enfouissement et d'incinération, donc.

Les tests ont prouvé que les amarres gardent toutes leurs caractéristiques techniques à des températures inférieures à 60°. Les rayons UV peuvent avoir une influence car aucun produit anti UV n'est intégré, pour que le compostage soit optimum. Les bouts possèdent un coefficient d’allongement égal à 85 % des capacités d’un produit issu du pétrole à diamètre équivalent. Ils seront plutôt utilisés comme amarres souple ou cordages de saisie. Ils sont déjà utilisés pour monter des filets droits, pour la pêche au rouget.

Il est important de rappeler qu’une amarre n’est pas une drisse ou une écoute à haute tension. Leur but est d’amortir des chocs occasionnels sans être sous tension permanente.



*pour les 20 premières personnes uniquement